This device is too small to view this website properly

Try to rotate your device

A. galerie

 

Bruno Aveillan

Photographie

l'Hypothèse du photon

Bruno Aveillan

Ancien élève des écoles des beaux-arts de Perpignan et de Toulouse, l’artiste plasticien Bruno Aveillan consacre ses activités à plusieurs domaines d’expression, marqués de son exceptionnelle empreinte visuelle. « Il fait partie d’une incroyable génération d’artistes multimédia dont la démarche est révélatrice d’une quête permanente de diversification des supports », selon les mots de l’éditeur et galeriste Léo Scheer.

 

Art et communication

Les œuvres de ce réalisateur et photographe de renommée internationale sont régulièrement récompensées de par le monde, tel son film "L’Odyssée" pour Cartier qui, après avoir été présenté en avant-première au MoMA de New York, a été vu par plus de 200 millions de spectateurs. Ce film a reçu notamment plus de 40 récompenses internationales dont un Lion d’Or à Cannes. On peut citer le film Journey’s pour la maison Louis Vuitton, qui s’est vu également décerner de nombreux prix, dont un Gold Clio Award et un Gold London International Award. En 2009, le musée national des Arts décoratifs au Louvre a consacré une rétrospective des travaux de Bruno Aveillan au sein d’une grande exposition dédiée au cinéma et à la communication.

Arts plastiques

En parallèle, Bruno Aveillan bâtit une œuvre artistique personnelle, constituée de photographies, de films expérimentaux et d’installations au centre desquels les thèmes récurrents de la nature, de la lumière, de l’errance, et du souvenir tiennent des rôles majeurs.

Dans un texte intitulé La grâce indomptable de la lumière, la critique d’art Zoé Balthus souligne : « Aveillan est un poète, en harmonie avec l'invisible, en intelligence avec le sacré, de cette trempe d’hommes en profonde communion avec leur art. »

Dans un entretien avec le journaliste anglais Stephen Whelan, l’artiste confie « l’émotion liée au souvenir provient souvent d’une évocation parcellaire. Un son, une odeur, une texture et, bien sûr, une lumière peuvent susciter autour d’eux un champ de résonances puissantes qui se traduisent en formes synesthésiques. »

En matière photographique, Bruno Aveillan entend donc s’éloigner d’une représentation illusoirement réaliste pour privilégier une approche plus impressionniste, fragmentaire, et certainement poétique. « Cette approche touche à l’intime, parfois aux frontières de l’abstraction. C’est un panorama mental qui ouvre plus qu’il ne ferme, déploie l’imaginaire du spectateur » déclare-t-il. « Il s’agit alors de proposer des espaces d’incertitude qui offrent à l’esprit la possibilité de se réapproprier l’instant, à la manière d’un carnet de voyage intuitif et sensoriel. » A ce propos, dans la préface du livre Bolshoi Underground, le critique d’art et essayiste Stéphan Lévy-Kuentz precise : “À rebours de l’épidémie consensuelle d’une église photographique documentaire généralement priée de consigner le réel, Bruno Aveillan distord les lois scopiques en vigueur en diluant le linéament dans la masse. Par la dialectique du flou et du net, du jour et de la pénombre qu’il met en oeuvre, s’impose une dynamique d’apparition disparition, esthétique personnelle qui, l’effleurant, canalise la vision vers une image résiduelle en résonance avec l’espace pictural, scénographique autant que statuaire.

La signature stylistique de Bruno Aveillan se reconnaît effectivement dans une certaine manière de « dessiner avec la lumière », ou encore « d’occulter avec la lumière », selon l’expression de Marcos Luytens dans la préface du livre Diotopes (Éd. Léo Scheer). En 2010, à l’occasion d’une première rétrospective à Berlin, paraît Mnemo # Lux (Éd. Kerber), son deuxième livre de photographies, dans lequel Jan Ole Eggert souligne chez l’artiste « le puissant désir de connaissance qui cherche à pénétrer les arcanes des relations entre les hommes et de l’existence humaine ». Les photographies de Bruno Aveillan sont régulièrement exposées dans le monde et font partie de prestigieuses collections privées et publiques en Europe, aux États-Unis et en Asie. En 2010, Le musée des Arts Décoratifs a présenté son oeuvre intitulée "Minotaur-Ex" dans le cadre de l'exposition majeure "Parcours Céramique, une scène française" (Commissaire Frédéric Bodet)

On doit également à l’artiste la photographie officielle de la première édition du parcours d’art contemporain nocturne Nuit Blanche à Paris en 2002. Enfin, Bruno Aveillan fait partie des artistes sélectionnés par Hasselblad pour être publié dans VICTOR, son prestigieux ouvrage consacré à la photographie plasticienne.

Bruno Aveillan a remporté plus de 140 Awards au cours de sa carrière, dont un Outstanding Merit Cristal Award en 2012. Il a été recompensé d’un Lifetime Achievement Award for Global Excellence au MoCA de San Diego en 2014 et a reçu un “Visionary Artist” Award au dernier Festival de FFF Milano.


Bibliographie


PARCOURS 21 (2001)
Catalogue de l’exposition Parcours 21, qui présente une installation de films et de photos-peintures de Bruno Aveillan.

AUTOPORTRAITS (2003)
Catalogue de l’exposition Autoportraits, qui présente des séries d’autoportraits de photographes et d’artistes contemporains internationaux.

DIOTOPES (2008)
Livre de photographies, appartenant à la collection Janvier qui présente le travail d’artistes contemporains tels Claude Lévêque, Thomas Lélu ou Edouard Levé. Texte de Marcos Lutyens. Éditions Léo Scheer.

MNEMO # LUX (2010)
Livre de photographies. Textes de Zoé Balthus et Jan Ole Eggert (Camera Work gallery). Éditions Kerber (collection PhotoART).


FASCINATIO (2011)
Portfolio en édition limitée, numéroté et signé par l’artiste, l’auteur et l’éditeur. Éditions Chez Higgins (M+M AUER Collection).

FULGURATIO (2011)
Portfolio en édition limitée, numéroté et signé par l’artiste, l’auteur et l’éditeur. Édition Chez Higgins (M+M AUER Collection).

BOLSHOI UNDERGROUND (2012)
Livre de photographies réalisées dans les coulisses du mythique Bolchoi à Moscou. Éditions Au delà du raisonnable (collection « Les littératures visuelles »).


ACETATE SPIRIT (2014)
Livre d’artiste présentant une série limitée de portraits à l’acétate. Poèmes de Zoé Balthus. Éditions N O I R
Video Art et films expérimentaux

 
Video Art et films expérimentaux

MINOTAUR-EX (2003) 9 minutes, 35 mn.
- Grand Prix de l’œuvre exceptionnelle au festival Argile 2003.
- Prix du public au festival Argile 2003.
- Finaliste au New York Dance Festival 2004.
- Sélectionné dans le cadre de l’exposition Parcours céramique - La scène française contemporaine.  Musée des Arts décoratifs Paris-Louvre 2010.
- Sélection officielle de LOOP Barcelona 2013

DIOTOPES (2007) 9’35 minutes, 35 mm.
W.H.E.A.T (2008) 8 minutes, 35 mm + HD.
MORPHOLAB # 1  (2009) 15 minutes, HD.
TOTOXIK (2010) 0’58 minutes, Photos + HD.
PAPILLON (2012) 5’18 minutes, 35 mm + HD.
RAIN (2012) 4’19 minutes, HD.
NOIR (2013) 4’07 minutes, HD.

 


Expositions de groupe


2002
Parcours 23. Galerie Pin-up, Paris.

2004
Autoportraits. Galerie Pin-up, Paris.

2006
Silver Lake Film Festival, Los Angeles.

2007
DFA’s 35th. Dance Film Association Inc., New York.
Independent Film Show 2007. EM Arts, Naples.
Dance for the Camera. Film Society of Lincoln Center, New York.
Hustler of Culture. Chicago Department of Cultural Affairs, Chicago.
DIAF 2007. International Arts Festival, Dehli.
ROMP ! Suddenly Dance Theatre, Victoria BC.
DKF Muranow. Wprost i Kultura, Warsaw.

2009
Musée des Arts décoratifs, Louvre, Paris.

2010
Parcours céramique - La scène française contemporaine. Musée des Arts décoratifs.

2011
Cutlog, Foire Internationale d'Art Contemporain, Paris.
THE OTHERS, Foire Internationale d'Art Contemporain, Turin.

2012
OFF ART FAIR BRUSSELS, Foire Internationale d'Art Contemporain, Bruxelles.
Cutlog, Foire Internationale d'Art Contemporain, Paris.

2013
Cutlog NYC, Foire Internationale d'Art Contemporain, New York.
Cutlog, Foire Internationale d'Art Contemporain, Paris.

2014
Cutlog NYC, Foire Internationale d'Art Contemporain, New York.

 

Expositions solo

2008
DIOTOPES. Galerie Léo Scheer, Paris.
DIOTOPES II. Galerie Léo Scheer, Paris.

2010
MNEMO # LUX. Epicentro Art gallery & Camera Work Berlin.

2011
FASCINATIO - FULGURATIO. Galerie Spree, Paris.
TURPAN # 3 - Cutlog, Contemporary Art Fair, Paris.

2012
FASCINATIO - FULGURATIO The Others, Contemporary Art Fair, Torino.
LUMIERES, IMPRESSIONS. VISA Off Festival (Guest of honor), Perpignan.
FASCINATIO - FULGURATIO Off Brussels, Contemporary Art Fair, Brussels
ACETATE # SPIRIT. Cutlog, Paris.
BOLSHOI UNDERGROUND. Galerie Spree, Paris.
PAPILLON. Nuit Blanche Off, Galerie Spree, Paris.

2013
BOLSHOI UNDERGROUND. Cutlog, New York.
MINOTAUR-Ex. LOOP Barcelona, Barcelone
ACETATE SPIRIT. Galerie Spree, Paris.

2014
BOLSHOI UNDERGROUND & ALTRE STORIE, curated by Francesco Gattuso (Fondation Bayeler), Galerie Centro Steccata, Milan.
BRUNO AVEILLAN, "RETROSPECTIVE OF A WORLD MASTER", Festival de La Jolla, Museum of Contemporary Art (MoCA) of San Diego, San Diego.